Passe-moi le champagne, j’ai un chat dans la gorge

J’ai lu deux livres mauvais coup sur coup, le premier offert par mon frère à Noël et le deuxième conseillé par une amie. Je ne suis pas certaine d’avoir envie de parler de mes lectures décevantes, autant il fut un temps où j’étais une vraie connasse à tout critiquer à tort et à travers, depuis la pandémie je ne suis qu’amour et bienveillance. Ou juste fatiguée, peut-être. Parce que ça demande une énergie folle d’expliquer ce qu’on n’a pas aimé, enfin à moi ça demande une énergie folle (sans doute la mini-dépression de janvier due aux trois kilos en trop, ok cinq). Il me fallait un peu de légèreté pour passer au roman suivant, de passage chez Comme un roman, j’ai demandé « Passe-moi le champagne, j’ai un chat dans la gorge », impossible d’être déçue par les pépiements (que j’aime ce mot) des gens de la mode. Encore une fois, merci Loïc Prigent.

En voici un petit florilège, il y a la série des « Tu ne dis pas » dont on ne se lasse pas :

« Tu ne dis pas, je vis dans le bordel, tu dis : j’ai une histoire d’amour avec les objets » (comme je suis bordélique, désormais je dirai la même chose, sale copieuse que je suis)

« Tu ne dis pas c’est lavande, tu dis il propose une relecture acérée du ressassement provençal »

« Tu ne dis pas le défilé est moche, tu dis : on reste pantois devant la singulière luxuriance de ce lexique réfractaire à tout formatage ».

Il y a les petites phrases que seul un parisien pourra comprendre :

« Je suis en jetlag, je viens du 15ème arrondissement » (j’ai éclaté de rire, je dis moi-même depuis toujours que « Le quinzième, c’est pas Paris, je suis désolée »)

Les phrases assassines qui fusent :

« C’est quoi sa formation ?

Piston +4 »

« Elle est de quelle origine ?

Conne »

Les absurdités, bien sûr :

« L’idée de départ c’est un parfum qui ne sent rien »

« Il travaille avec un prêtre pour bénir la collection mais il devrait plutôt utiliser un exorciste pour lui-même »

La colère ! :

«Si tu veux acheter du Vuitton après 20 heures tu oublies ! Tout est fermé ! Et vous appelez ça une capitale ? »

« Tu lui dois le respect ! Son arrière-grand-père torchait Louis XIV ! » (j’adore)

« Vous n’avez pas de Veuve Clicquot ? Mais comment ça ? »(agressif, dans une micro-épicerie de quartier, à 2 h du matin un mardi)

Ma préférée :

« Mais non je plaisantais, je ne vais pas te jeter dans la poubelle ! » (à un enfant de six ans)(encore un enfant qui va devoir faire une analyse sur 20 ans au moins, entre les masques à l’école, le virus qui « tue tout le monde » et maman qui fait des blagues de merde, ouch)

Ma préférée bis :

« J’ai des mites snobs qui s’attaquent à mes Hermès mais délaissent mes Uniqlo »

Les vérités :

« Je me lève tôt, c’est la meilleure lumière pour les selfies »

Et la phrase que j’aurais pu dire :

« Bonjour, je voudrais un parfum pour me faire oublier qui je suis ».

Bref, si ces petits pépiements vous ont plu, le reste risque de vous plaire aussi, ça fait du bien un petit rire sonore de temps en temps, en tout cas pour l’avoir testé dans le métro, ça permet de détendre l’atmosphère, c’est communicatif, clairement il est possible que nous ayons besoin de légèreté ! Celui-ci je le garde, je vais le mettre sur ma table de chevet à côté de Cioran (« De l’inconvénient d’être né », ma Bible), histoire d’illustrer les deux côtés de ma personnalité (soupirs). Par ailleurs, si vous avez des suggestions de lecture drôles (mais pas des BD, je ne suis pas fan des BD), n’hésitez pas, je suis toute ouïe ❣

6 commentaires

  1. Hey, tu viens de me faire réaliser que je n’ai jamais lu de livres « humoristiques». Une bonne tranche d’humour que tu as partagé ici !
    Vite fais en passant, le livre de Cioran m’a intéressé mais j’ai peur que ce soit un peut trop poussé pour moi. Tu pense que je peux encaisser (comprendre) ?

    J’aime

  2. Justement c’est pareil de mon côté, je ne lis jamais rien de drôle, on dirait que je fais exprès de lire les trucs les plus déprimants de la Terre… Cioran, surtout celui-là, c’est très juste, ça peut-être drôle, d’ailleurs, et c’est facile à comprendre oui. Je te le conseille vivement d’autant qu’il existe en poche pour une misère.

    Aimé par 3 personnes

  3. J’étais en train de réfléchir à des livres « drôles ». Je sais que des comédiens et comédiennes américaines surtout ont sortie des livres comme ça genre Mindy Kaling ou Chelsea Handler. Après je ne les ai pas lu donc je peux pas te dire.
    C’est tous pour ma piètre tentative de contribution !
    (Ah je viens de commander Cioran en urgence, je raconte ma vie dans tes commentaires ! Je suis le pire !)

    J’aime

  4. Oui j’ai lu les mémoires de pas mal de comédiennes américaines, mémoires ou essais bref des trucs drôles, celui de Mindy Kaling était cool mais je cherche plus des romans ou nouvelles. Je crois que ça va être ma recherche de la soirée haha (Je sais d’avance que ça va te plaire yeah)

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.